Comment choisir son comparateur d’électricité ?

Comment choisir son comparateur d’électricité ?

EDF était le seul fournisseur français qui distribuait l’électricité avec des tarifs déterminés par la loi selon le pouvoir public. Mais le marché de l’énergie a été libéré à partir de 2007, ce qui a permet à plusieurs fournisseurs d’entrer dans la scène. Aujourd’hui, chacun est libre de choisir le fournisseur qu’il juge intéressant. Effectivement, la concurrence a non seulement mis en place des comparateurs d’électricité, mais elle a également donné naissance à plusieurs offres différentes : tarifs réglementés, prix indexés, prix fixes, etc. Alors, comment choisir son comparateur d’électricité ? Découvrons !

Quel comparateur d’électricité choisir ?

Avec la libération du marché de l’énergie, plusieurs fournisseurs ont vu le jour, permettant donc, l’utilisation de plusieurs comparateurs d’électricité, dont :

  • Électricité moins chère comparateur ;
  • Comparateur fournisseur électricité et gaz ;
  • Comparateur électricité professionnel ;
  • Comparateur énergie gaz électricité.

Les tarifs qui sont réglementés par EDF sont plus chers que ceux proposés par les autres fournisseurs, alors, quels tarifs choisir entre les prix fixes et les prix indexés ?

Prix fixe ou prix indexé ?

Pour utiliser efficacement un comparateur d’électricité, il est important de prendre connaissance des points forts et des points faibles des différentes offres.

Le prix indexé lui, est bien entendu plus bas que les prix fixes qui sont réglementés selon un pourcentage déterminé par un contrat. Le prix de l’abonnement est fixé via un pourcentage réglementé par EDF. Le KWh est bien évidemment moins cher que la moyenne du marché, mais vous risquez de subir les variations des prix à la hausse.

Si vous souhaitez réaliser des économies importantes et rapides, les offres indexées sont parfaites pour vous, notamment si vous avez une forte consommation.
Les prix fixes quant à eux, ils ont l’avantage d’être stables durant toute la période du contrat qui varie de 1 à 5 ans. Donc, même si les prix augmentent, vous payerez toujours le prix initial. Toutefois, ceci est tout à fait valable pour la variation en baisse. Si les prix diminuent, vous payerez plus cher, d’où l’importance de bien peser les pour et les contre de chaque option.

Laisser un commentaire